/Vers le lancement d’une nouvelle association africaine dans la région d’Ottawa
lire>>>

 

 

26 janvier 2005

Deux organismes africains, à savoir l’Association pour les Etudes Supérieures et le Développement, et l’Association Sud-Africaine Arc-en-ciel – Ottawa (SARA), se sont rencontrés à l’ambassade Sud-Africaine où ils ont résolu de rassembler sous un parapluie unique tous les organismes et individus de la Diaspora africaine au Canada.

25 avril 2005

Avec l’appui du Haut Commissariat d’Afrique du Sud et du financement du Centre international de recherches pour le développement (CRDI) les deux organismes sus-mentionnés ont organisé le Forum de la diaspora africaine à Bibliothèque et Archives Canada à Ottawa. Le forum a réuni les représentants de plusieurs organismes africains locaux de la Diaspora ainsi que ceux des missions diplomatiques africaines, des O.N.G.s, et des agences gouvernementales canadiennes, à savoir le CRDI et l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Le thème principal du forum était d’explorer des manières de mobiliser les ressources humaines et d’autres ressources dans les Diaspora africaines au Canada afin de les canaliser vers le développement des pays africains. Après des discussions prolongées et fructueuses, les participants ont adopté à l’unanimité une résolution pour convoquer une assemblée générale des organismes africains de la Diaspora dans le but de former une association parapluie.

25 mai 2005

Les organismes locaux africains de la Diaspora se sont réunis au Haut Commissariat d’Afrique du Sud et ont accepté de former cette association parapluie. Ils ont également élu un comité intérimaire de 13 membres chargés de favoriser l’unité des divers organismes africains de la Diaspora.

10 avril 2006

Le comité intérimaire a convoqué une réunion de ces organismes africains de la Diaspora. Les participants de la réunion ont élu un conseil d’administration composé de 12 membres, et ont adopté le nom de l’Association de la Diaspora Africaine du Canada (ADAC) ainsi que la Constitution, les règlements et les objectifs de la nouvelle association.

20 mai 2006

Pendant les années de formation de l’ADAC, la mairie de la ville d’Ottawa, sous l’ancien maire Bob Chiarelli, a offert gracieusement la salle du conseil d’administration de la Ville d’Ottawa pour plusieurs réunions du conseil d’administration de l’ADAC. Ce jour, le conseil d’administration s’est réuni à l’hôtel de ville et a élu le bureau exécutif de 7 membres comprenant Matshela Molepo (président), Vusi Moloi (secrétaire), de Bernard Maitland (trésorier), Assia Turenne (vice-président et directeur pour la mobilisation de ressource), Abdinur Yusuf (VP et directeur pour le P.R. et les relations publiques), de Saaka Minimaana (VP et directeur pour la politique, la stratégie et la programmation) et de Tsala Mosimakoko (VP et directeur pour les femmes et la jeunesse), avec la responsabilité de conduire les activités quotidiennes l’association. La réunion a également nommé Florence Chumpuka comme conseiller juridique de l”ADAC. Depuis lors, le bureau exécutif a changé: Emily Rubomborus (secrétaire), Vernon Jorssen (VP et directeur pour la mobilisation des ressources) et Mudekereza Constant (VP et directeur pour les relations publiques et la sensibilisation). Assia Turenne est devenue vérificatrice de l’association.

29 août 2006

Conformément aux lois du Canada, le conseil exécutif a sollicité l’incorporation de l’ADAC au niveau fédéral comme société canadienne reconnue par à Industrie Canada, et a réussi à enregistrer l’association comme organisation à but non lucratif et obtenir les lettres patentes sous le numéro de sossier 437406-1.

12 septembre 2006

Marguarite Keeley, directeur exécutif du Centre de santé communautaire de Centretown (CCIC) a offert à l’ADAC un lieu de rendez-vous à long terme au centre pour des réunions mensuelles du bureau exécutif. Cet arrangement a continué avec le nouveau directeur, Simone Thibault, qui a pris fonction en juillet 2007.

31 octobre 2006

S.E. Bawoumondom Amelete, ambassadeur de la République du Togo et Doyen du corps diplomatique africain au Canada, a offert à l’ADAC l’utilisation de ses bureaux et des équipements à titre provisoire: l’adresse d’expédition, le téléphone, télécopieur, etc., de l’ambassade de la République Togolaise. Il a également promis de soutenir l’ADAC dans son effort de mobiliser la Diaspora africaine au Canada au profit des pays africains.

2 novembre 2006

Eugène Omboli, membre du conseil d’administration, et Saaka Minimaana, VP et directeur pour la stratégie, politique et programmation, ont représenté l’ADAC lors du lancement de Force Leadership Africain (FLA) – www.forceleadershipafricain.org- à Montréal, Québec. Eugène Omboli a fourni un message de solidarité à toutes les organisations sœurs et a invité ses membres à assister au lancement de l’ADAC à Ottawa. Lors de ce lancement, Eugène et Saaka ont établi des contacts avec d’autres participants et ont aussi été d’accord avec des représentants de FLA pour explorer des occasions d’initiatives de collaboration et pour soutenir des synergies mutuellement avantageuses. Saaka siège maintenant au conseil d’administration de FLA au nom de l’ADAC.

11 janvier 2007

Dominique Dennery, Président de Dennery Resources, une entreprise conseil qui offre des cours sur la planification stratégique aux services gouvernementaux, aux compagnies, etc. a donné un stage de formation aux membres du bureau de l’ADAC et aux organismes associés sur la vision et la planification stratégique. Le but de la session était de transformer l’ADAC en une organisation solide et gagnante.

15 mars 2007

Bryn Ludlow, une conceptrice de Toronto, a eu le prix en argent de $100.00 pour sa conception du logo qui a été choisi pour l’ADAC. Le concours, général et ouvert à toute la jeunesse d’origine africaine au Canada, s’est étendu de septembre 2006 au 15 mars 2007.

Avril et juin 2007

Au nom de l’Union Africaine, l’Ambassade sud-africaine à Washington a invité et a commandité des représentants de plusieurs organismes de la Diaspora des États-Unis et du Canada aux conférences régionales africaines de la Diaspora à New York les 19 avril 2007 et 22-23 juin 2007. L’ADAC a été bien représentée aux deux conférences et a joué un rôle essentiel en organisant un front uni des Diaspora canadiennes, qui ont participé activement aux discussions et à la formulation des décisions, et a ainsi rehaussé la présence et l’identité canadiennes dans les Diaspora africaines nord-américaines. Les délégués de l’ADAC ont rencontré l’Ambassadeur Amina Salum Ali, le Représentant permanent de la mission de l’Union Africaine aux Etats-Unis. Elle a accepté une invitation d’assister à la cérémonie de lancement de l’ADAC à Ottawa. Une de ses priorités importantes est d’établir le contact et de travailler avec des organismes africains de Diaspora en Amérique du Nord.

Le gouvernement sud-africain a également appuyé des conférences africaines régionales semblables de la Diaspora à Londres, à Paris, à Bruxelles, à New York, à Brasilia et les Caraïbes au nom de l’Union africaine. Le but de ces conférences était de faire appel à la sagesse collective de la Diaspora autour du monde pour produire des recommandations valides qui définissent le rôle de la Diaspora dans le développement économique des pays africains et de son interaction avec ces pays. Ces recommandations ont servi comme base aux discussions au Sommet des Chefs d’ États africains qui a été tenu au début de l’année en Afrique du Sud.

16 août 2007

Lucien Bradet, Président et Directeur Général du Conseil canadien pour l’Afrique (CCAfrica) a confirmé l’offre de son organisation pour héberger le site Web de l’ADAC.

24 septembre – 2 octobre 2007

Saaka Minimaana a représenté l’ADAC aux rencontres 2007 sur les affaires africaines de Robert H. Brown (RHB) à Washington en tant qu’invité du Constituency For Africa -Constituante pour l’Afrique – (CFA). Le thème de la série de conférence RHB « Travailler avec l’Union africaine pour établir des liens avec la Diaspora ». Le 26 septembre 2007, Saaka s’est occupé de la Table ronde portant sur les solutions envisageables dans la lutte contre le trafic des enfants en Afrique de l’Ouest en tant que composante de la série RHB à la Colline parlementaire durant la conférence Black Caucus Conference. Saaka a profité de cette occasion unique pour consolider les relations de l’ADAC avec la CFA et établir de nouvelles relations avec d’autres organismes africains de la Diaspora aux États-Unis. Pendant les rencontres de RHB, il a également établi des contacts avec des représentants des gouvernements et des ONG de quelques pays africains.

14 novembre 2007

Matshela Molepo, le président, a fait un discours sur la « participation de la jeunesse dans le développement de la Communauté » et la « participation de la jeunesse dans les élections et le processus politique » à la célébration culturelle de la jeunesse congolaise organisée par l’Amicale des Jeunes Congolais du Canada (AJCC) au 141 rue Bayview, Tom Brown Hall à Ottawa.

14 novembre 2007

Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) a approuvé un financement à l’appui des activités de l’ADAC pour la période 2007-2008. Ces fonds ont été réservés spécifiquement pour lancer l’ADAC et pour lui fournir un réseautage structuré avec des bases fortes de partenariat à travers le Canada, aussi bien que pour soutenir ses activités pendant l’année en cours.

16 janvier 2008

Saaka Minimaana a participé à la téléconférence de la Banque Mondiale sur le levier que constituent les envois de fonds en Afrique pour le Fonds de la Diaspora pour l’Afrique en appui au développement du continent. La téléconférence a commencé à 10:00 heure du matin et a duré environ 90 minutes. Il y avait également des participants du Sénégal, du Ghana, d’Afrique du Sud et des États-Unis. Les discussions se sont poursuivies à ce sujet et ont porté sur des problématiques sur l’économie, l’éducation, la santé et la culture. La Banque mondiale a organisé un atelier le 27 mai 2008 pour voir comment la Banque peut travailler en Afrique avec les Diasporas africaines. Vernon Jorssen, VP et directeur pour la mobilisation des ressources et Saaka Minimaana ont représenté l’ADAC lors de cette réunion.

22 janvier 2008

Mudekereza Constant, VP et directeur des relations publiques, et Matshela Molepo ont fait une présentation sur les politiques, les objectifs, les programmes et les activités de l’ADAC aux chefs des missions diplomatiques africaines à l’Ambassade du Mali à Ottawa. Ils ont également sollicité l’appui du Corps diplomatique africain à l’ADAC.

8 février 2008

Vernon Jorssen, VP et directeur pour la mobilisation des ressources, et Saaka Minimaana ont participé « à l’édition du Mois de l’histoire des Noirs» organisée au Manyata Courtyard Café, au 55 avenue Hazelton, Yorkville. Cet événement a lieu le premier vendredi de chaque mois. Les deux représentants d’ADAC ont donné des aperçus au sujet de l’histoire, des politiques, et des programmes de l’ADAC, et ont établi des contacts avec bon nombre d’organismes, de compagnies et d’individus de la Diaspora africaine ayant participé à cet événement.

12 février 2008

Les représentants de l’ADAC ont rencontré le Haut commissaire de la Guyane et le Doyen des missions diplomatiques de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) S.E. Rajnarine Singh, au Haut Commissariat de la Guyane situé au 151 rue Slater, Ottawa et leur ont donné un aperçu sur les politiques, les objectifs, les programmes et les activités de l’ADAC. Ils ont également émis le souhait d’être invités à la réunion des Chefs de missions diplomatiques du CARICOM

14 février 2008

Les représentants de l’ADAC ont rencontré le Haut commissaire de la Zambie et assumant la présidence de la Communauté pour le Développement de l’Africaine Australe (SADC), S.E. David C. Saviye, et d’autres chefs de missions ainsi que des fonctionnaires des missions diplomatiques de la SADC à 1 rue de Rideau, Château Laurier. Nos représentants leur ont donné un aperçu sur les politiques, les objectifs, les programmes et les activités de l’ADAC. Ils ont sollicité l’appui des missions de SADC à l’ADAC.

Mois de l’Histoire des Noirs, février 2008

Saaka Minimaana a été interviewé par des stations de radio d’Ottawa au sujet de l’ADAC. Les émissions sont Nexus Africa sur la radio CHIN 97.1 mf, CKCU 93.1 mf, et la Société Radio-Canada. Chacune des trois stations était intéressée par ce que représente l’organisme, son public cible, et ses plans futurs. Les questions ont été variées et étendues de la genèse de l’ADAC à ses résultats prévus. D’autres sujets d’intérêt ont porté sur l’Afrique et les Diasporas africaines, l’expérience canadienne pour les immigrants africains et nos relations avec nos partenaires des USA.

La radio Nexus et le CHUO ont effectué leurs entrevues en anglais seulement, alors que CBC faisait 24 mn d’interview en Anglais et 10 mn d’entrevue en Français.

 3-5 avril 2008

Conformément aux objectifs de l’ADAC de nouer des partenariats avec les groupes qui partagent notre vision, Saaka Minimaana, a participé à la Retraite des Leaders 2008 LEONARD H.ROBINSON, Jr. à Potomac, Maryland du Caucus pour l’Unité des Afro-Américains (African American Unity Caucus – AAUC) sous le thème “Promouvoir un Agenda Stratégique pour l’AAUC”. La Retraite des Leaders2008 Leonard H. Robinson, Jr. de l’AAUC a offert une occasion pour des réflexions et l’établissement des priorités pour la prochaine année. Les buts généraux étaient : (1) renforcement des comités de l’AAUC (c.-à-d. – gouvernance, politique, prochaine génération, femmes) en identifiant les indicateurs relatifs au renforcement des capacités ; (2) orientation du programme et de ses membres engagés dans une logique intergénérationelle pragmatique et qui fait valoir le travail collectif; et, (3) planter le décors pour une misson coordonnée de dix mois au cours de l’année prochaine et qui rendra compte en 2009 du “succès” de l’AAUC. La retraite a atteint ses objectifs. Le compte-rendu de la retraite sera publié, y compris un agenda de suivi et des objectifs pendant l’année à venir.

2 juin 2008

L’ADAC a été formellement lancée à l’Hôtel de ville d’Ottawa, au 110 avenue Laurier Est, Ottawa, Ontario. La cérémonie s’est déroulée en deux parties:

L’évènement principal s’est déroulé de 18:30 à 20 : 30 au Hayden Hall (Salle du Conseil de ville) finissant avec un exposé d’orientation de Lucien Bradet, président du Conseil canadien pour l’Afrique. Jocelyne Constant a agi comme maitre de cérémonie et le divertissement fut assuré par Sandra Griffith-Bonaparte et le groupe vocal ‘Impassioned 4 Him’. Diverses autres interventions furent faites par:

– Melvin Foote, Président et Directeur Général, Constituency for Africa

– S.E. Bawoumondom Amelete, Ambassadeur de la République togolaise au Canada et Doyen du corps diplomatique africain

– Johanne Deschamps, député

– Yaovi Bouka, VP et trésorier, de Force Leadership Africaine

– Hon. Irwin Cotler, PC, député

– Hon. Jason Kenney, PC, député et Secrétaire d’état (multiculturalisme et identité canadienne)

Une réception et une activité de réseautage ont suivi de 20 :30 à 22 :30 dans la salle Jean Piggot.

Environ 200 personnes ont assisté à cette cérémonie de lancement, y compris des missions diplomatiques africaines et des Caraïbes, des compagnies canadiennes ayant des intérêts commerciaux en Afrique, des O.N.G.s et des organismes africains de la Diaspora.

Dave Smith, un philanthrope bien connu, a commandité la nourriture et les boissons non alcoolisées nécessaires au cocktail de la partie réseautage de l’évènement de lancement de l’ADAC.